Mario Barbierato MAITÈ

Mario a contribué au projet en mettant à disposition ses œuvres qui accompagnent toutes les publications sur notre site.

Le moins que l’on puisse faire est de le remercier et de faire de la publicité pour sa page Facebook et son profil Instagram.

https://www.facebook.com/mario.barbierato.52

https://instagram.com/barbieratomario?igshid=yjmrj4htg3lc

Merci Mario au nom de nous tous !

Mauro

 

Mario Barbierato MAITÉ

Mario Barbierato MAITÉ, né dans le bas Padoue, dans une petite ville de campagne, a une histoire simple et une prédisposition inexplicable, selon lui, à la peinture.

En fait, dès son plus jeune âge, il a manifesté ce « besoin » pas toujours compris par le monde qui l’entoure. Son autodidacte sera cependant un stimulant permanent de la recherche, un désir permanent de comprendre.

Il n’a pas de formation académique, mais à un certain moment de sa vie, il rencontre une peintre de Padoue, Dolores Grigolon, et il entre dans son atelier en étant enchanté par elle, et c’est précisément à cette période qu’il comprend combien la figure peut être fondamentale pour lui. Il y puise de l’énergie, avec laquelle il peut raconter son bonheur, ses angoisses, ce qu’il voit mais surtout ce qu’il ressent.

Ce sera une période intense où la recherche ne l’abandonnera jamais, une recherche dans les yeux, dans les formes du corps, dans la palette.

Un autre moment important a été celui où il a travaillé comme restaurateur. Á cette époque, il a eu l’occasion de voir, de toucher, d’observer mais aussi, comme il le dit, de « sentir » les œuvres du Tintoret, du Titien, du Tiepolo… ces figures parfois tordues qui le tourmentaient.

Et puis les mots, les écrits, un tourment continu d’une formation jamais reçue, une faim, un désir irrépressible jusqu’à ce que, un peu par hasard (mais par hasard rien ne se passe jamais) ou par besoin … nous ne savons pas … il commence à peindre sur les pages d’un livre, d’un journal, ressentant un plaisir inexplicable, que la confusion des mots, non seulement ne lui a pas donné de tourment, mais au contraire il lui a donné de l’énergie, des mots lus par d’autres, ces pages feuilletées par n’importe qui, par des mains, des yeux différents de lui, ont été une valeur ajoutée.

Parfois, c’est une page entière d’un journal, ou plusieurs pages d’un livre ou d’une partition, ou tout ensemble déchiré, superposé, mélangé comme un ensemble de connaissances différentes, unies seulement par les couleurs, le signe, la force, mais aussi la faiblesse que Mario Barbierato MAITÉ donne aux yeux de ceux qui l’entourent.

 

 

Pour contacter Mario Barbierato MAITÉ, écrivez à

[email protected]